Le suivi des sols

avaux

Dans son souci de préserver l'environnement, le Domaine viticole des Hospices de Beaune prend des mesures qui limitent l'érosion des sols. La reconstruction des murs de pierre, qui dessinaient autrefois les limites des vignobles, a aussi et surtout cette fonction d'empêcher les glissements de terrains. Dans cette même optique, l'herbe qui pousse autour des parcelles de vigne est maintenue.

DSC_3028 [DVD (NTSC)]

Des analyses de sol régulières permettent de contrôler le niveau de vie microbiologique du sol, essentiel à la vigueur de la plante. A chaque arrachage de vigne, la terre est laissée au repos de quatre à six ans, selon son état sanitaire. La volonté du régisseur est de maîtriser la vigueur à tous les stades, du sol au fruit. Il choisit ensuite de procéder à une taille très courte et à une vendange verte si le millésime s'offre tout en générosité.

La qualité ne peut rimer avec productivité : pour extraire les typicités des climats dans les vins, son objectif est de limiter les rendements en moyenne à 30 hectolitres par hectare.

______________________________________________________________________________________________________

Looking After the Soils

With an eye to environmental protection, the Domaine Viticole des Hospices de Beaune takes measures that limit soil erosion. Reconstruction of the stone walls that previously delimited the vineyards has also (and above all) the function of preventing land slippage. In this same optic, grass growth around the parcels is maintained.

Regular soil analyses allow the level of micro-biological life in the soils to be checked, essential to the vigour of the vine. At each uprooting of vines, the land is left to rest for four to six years, depending on its state of health. The desire of the régisseur is to control growing vigour at all stages, from soil to fruit. Thereafter, he may choose to carry out radical pruning or green harvesting if the vintage looks to be particularly generous.

Quality cannot rhyme with productivity; to bring out the typicities of climat in the wines, his objective is to limit yields on average to 30 hectolitres per hectare.