Historique

L'HOTEL-DIEU

hotel_dieu

C'est en 1443 que Nicolas Rolin, chancelier du duché de Bourgogne, rédigea la charte de fondation de l'Hôtel-Dieu de Beaune : après huit années de travaux, le premier malade fut accueilli le 1er janvier 1452. C'est un véritable chef d’oeuvre d'architecture, mondialement connu et célèbre pour l'éclat de sa cour d'honneur, la splendeur de ses toits aux tuiles multicolores et vernissées, ses salles de malades, et particulièrement la fameuse " Salle des Pôvres ", son apothicairerie, et tous ses trésors parmi lesquels figure le remarquable polyptyque du Jugement Dernier de Rogier Van Der Weyden.

Depuis 1982, l'ensemble de bâtiments distribués autour de la cour d'honneur n'accueille plus aucun malade et l'Hôtel- Dieu, devenu monument historique, reçoit plus de 400 000 visiteurs par an : fidèle à la tradition hospitalière, il est ouvert tous les jours sans exception.

Une centaine de résidents vivent près de l'Hôtel-Dieu, dans des bâtiments de construction plus récente, qui sont situés hors du circuit de visite touristique.

LES HOSPICES DE BEAUNE

hd2

L'Hôtel-Dieu a rapidement connu un très grand rayonnement et d'autres institutions locales se sont unies à lui : les léproseries de Pommard et de Nolay, la Maison-Dieu de Meursault, puis après la Révolution, l'orphelinat de la Charité de Beaune.

C'est cette vaste institution constituée autour de l'Hôtel Dieu que l'usage baptise " Hospices de Beaune ".

Aujourd'hui la Charité est devenue l'une des structures d’hébergement des Hospices Civils de Beaune.

LA VENTE DES VINS DES HOSPICES DE BEAUNE

vv

A sa création, l'Hôtel-Dieu a été doté d'un important patrimoine, qui n'a cessé de croître au fil des siècles grâce à de nombreux donateurs particulièrement généreux. Le domaine viticole, géré directement par l'établissement, s'est progressivement développé pour atteindre aujourd'hui la superficie d'une soixantaine d'hectares de grandes appellations de la Côte de Beaune, de la Côte de Nuits et de Pouilly-Fuissé.

Son exploitation est confiée à une équipe de vignerons encadrée par un régisseur, qui effectue les opérations de vinification dans une cuverie appartenant aux Hospices. Celle-ci a été reconstruite en 1994 et constitue un équipement moderne et rationnel dans un cadre architectural traditionnel.

Depuis la moitié du XIXème siècle, le vin est commercialisé dans une vente aux enchères, le troisième dimanche de novembre : c'est la célèbre Vente des Vins des Hospices de Beaune qui constitue chaque année un événement de portée internationale.

LES REVENUS DU PATRIMOINE DES HOSPICES CIVILS DE BEAUNE

La gestion touristique et la gestion viticole rapportent aux Hospices Civils de Beaune des revenus qui leur permettent d'améliorer leurs recettes d'investissement et ainsi d'engager régulièrement des opérations de travaux et d'équipement destinées à améliorer les conditions de prise en charge des personnes soignées ou hébergées.

Fidèles à l'esprit de Nicolas Rolin, les Hospices Civils de Beaune gèrent leur patrimoine dans l'intérêt de tous ceux dont ils ont pour mission de soulager la souffrance ou la solitude.

toiture [DVD (NTSC)]

Hôtel-Dieu

20 [DVD (NTSC)]

Hôpital Phillipe le Bon

cnr5 [DVD (NTSC)]

Centre Nicolas Rolin

historique-04

Maison de Retraite de la Charité