Dons d'organes

ORGANE

En 2007, plus de 13 000 personnes étaient en attente d’une greffe mais seulement 4 666 malades ont pu être greffés et 227 malades sont décédés faute de greffe. Le don d’organes est un acte qui sauve de nombreuses vies chaque année. Cependant, le nombre de personnes inscrites sur liste d’attente progresse et l’attente peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années.

C’est pour cette raison que le don d’organes est une question sur laquelle chacun devrait se positionner, quel que soit son âge ou son état de santé. En effet, en général, la question du don se pose pour les personnes décédées de façon brutale et inattendue (après un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral ou après un arrêt cardiaque). La personne est alors en situation de mort encéphalique, c’est-à-dire qu’il n’y a plus d’activité cérébrale. C’est dans ce moment difficile que les proches sont sollicités pour témoigner de la décision du défunt. Or cette décision n’est pas toujours connue et dans le doute, les familles préfèrent souvent refuser.

En France, chacun a le choix de donner ou non ses organes après sa mort, mais cette prise de décision n’est une démarche complète que si elle a été partagée avec ses proches :

  • Pour les personnes souhaitant donner leurs organes, une carte de donneur existe. Elle n’est pas obligatoire mais permet de manifester sa volonté (demande de carte possible au 0 800 20 22 24 - N° Vert). L’expression orale de ce choix reste cependant primordiale : les médecins ne réaliseront le prélèvement qu’avec la confirmation de l’accord par la famille.
  • Pour les personnes opposées au don d’organes, il suffit de s’inscrire sur le Registre National des Refus de l’Agence de la biomédecine qui sera automatiquement consulté.

carte-don-organe

Plus d’infos sur le don d’organes sur le site Internet d’information de l’Agence de la biomédecine : http://www.dondorganes.fr/